Exubérance italienne, ponctualité allemande, opulence suisse, pessimisme anglais : voici quelques stéréotypes bien ancrés que l’on associe facilement à certains pays européens. Nous savons tous que ceux-ci reflètent surtout des différences culturelles entre les nations et qu’ils cachent la plupart du temps un fond de vérité. À l’occasion de la coupe d’Europe de football 2016 en France, qui démarre dès aujourd’hui, l’équipe Wimdu a analysé les habitudes de voyages des supporters de différents pays qui se rendent en France pour profiter de cet événement continental. Dans certains cas, les résultats semblent confirmer des clichés plutôt communs, comme le fait que les allemands planifient leurs vacances longtemps à l’avance ou que les anglais sont frappés par un certain pessimisme avant le début de chaque compétition, mais on trouve également quelques surprises…

Les espagnols : l’enthousiasme des champions en titre

Tifosi spagnoli agli Europei 2016
L’Espagne, championne lors des deux dernières éditions, reste comme il se doit l’une des équipes les mieux placées pour la victoire finale. La Roja se rend pourtant en France en étant en partie remaniée suite au départ de certains de ses anciens cadres, ce qui n’empêchera pas les aficionados espagnols de faire montre encore une fois d’un enthousiasme très communicatif. Ainsi, 72,4 % des réservations effectuées par les voyageurs espagnols dans des villes organisatrices se trouvent à Paris, lieu de la finale, ce qui démontre bien que les fans sont plutôt optimistes quant au parcours de leur équipe. Nice est seconde avec 9,4 %, puis vient Bordeaux avec 8,1 % et Toulouse avec 5,2 %, ce qui est logique étant donné que c’est dans ces villes que l’Espagne jouera en poule. Les espagnols se distinguent également par leur propension à voyager en groupe. 16 % de leurs réservations étant pour des logements accueillant des groupes de plus de 4 personnes. Ils sont par ailleurs susceptibles de venir en voiture, jusqu’à 16,7 % des appartements réservés par des supporters espagnols comprennent un emplacement de parking.

Réserver un appartement à Bordeaux pour Espagne-Croatie


Les anglais : un pessimisme justifié par l’Histoire

Tifosi inglesi Europei 2016
Les inventeurs du football ont l’habitude de voir leur équipe très bien jouer en phase de poule avant de décevoir une fois arrivée en phase finale. On en incombe souvent la faute à l’extrême pression subie par les joueurs, voire à quelque « malédiction ». Bien que leur équipe soit comme souvent composée de jeunes joueurs talentueux, les supporters britanniques se présentent cette année comme étant les plus pessimistes parmi les grandes puissances européennes du football. Seuls 36,5 % d’entre eux ont réservé un appartement à Paris dans l’espoir de voir leurs héros en finale. Viennent ensuite Marseille avec 16,9 % et Toulouse avec 13,5 %. Les anglais se distinguent également par leur propension à voyager avec des animaux domestiques, jusqu’à 18,2 % d’entre-eux ayant opté pour un appartement acceptant les animaux domestiques.

Réserver un appartement à Marseille pour voir Angleterre-Russie


Les suisses : Riches et solitaires

Tifosi svizzeri Europei 2016

Cela fait plusieurs années que la Suisse dispose d’une équipe sur laquelle il faut compter, composée de joueurs aux profils variés et ayant acquis une belle expérience internationale. Et ses supporters ? Un autre stéréotype rebattu a trait à la richesse des suisses, due notamment à leur pouvoir d’achat bien supérieur à la moyenne européenne et, effectivement, on constate que le supporter suisse a dépensé en moyenne 50,7 € par nuit et par personne. C’est incontestablement la moyenne la plus élevée parmi les différents groupes de fans que nous avons analysés. Une autre information intéressante, les suisses sont plus enclins à voyager seuls que les supporters d’autres pays (3,2 %).

Réserver un appartement à Lille pour voir Suisse-France


Les italiens : à la dernière minute

Tifosi italiani Europei 2016
Beaucoup disent en Italie que le pays se présente cette année avec l’une des pires équipes de son histoire en coupes européennes, et qu’il faudrait presque un miracle pour passer ne serait-ce que la phase de poules. C’est oublier un peu vite, qu’historiquement, c’est souvent quand le cas de l’Italie est donné comme désespéré que l’équipe crée la surprise. Les italiens, s’ils ne sont pas les plus optimistes, semblent en tout cas être les plus passionnés par l’événement. 73,9 % d’entre-eux ont même réservé un appartement à Paris pendant l’événement et notamment au moment de la finale. Lyon est la seconde ville avec 13,9 % et Toulouse la troisième avec 6,1 %. Les italiens sont également ceux qui ont le plus tendance à voyager en couple (40,1 %), tout en étant les plus attentifs à leur budget. Il ont en effet payé en moyenne 29,9 € par nuit et par personne. Autre particularité : les italiens sont également les plus « retardataires », la plupart ayant réservé leur logement seulement au mois de mars 2016.

Réserver un appartement à Toulouse pour voir Italie-Suède


Les allemands : la ponctualité des champions du monde

Tifosi tedeschi agli Europei 2016

Si l’on suit les stéréotypes, on s’attend évidemment à trouver les allemands à l’opposé du spectre de la ponctualité et de l’organisation. Encore une fois, les faits donnent raison aux clichés. La plupart des allemands ont réservé leurs appartement dans l’optique de la coupe d’Europe en France dès novembre 2015, soit quatre mois avant les italiens. Nos voisins d’outre-Rhin sont également les plus à même de s’y rendre en famille, 57,1 % d’entre-eux ayant choisit un appartement familial. Il ressort également que les supporters allemands sont les plus gros fumeurs, 28,6 % d’entre-eux ayant opté pour un logement où il est permis de fumer. Est-ce lié à la pression pesant sur leurs épaules de champions du monde ?

Réserver un appartement à paris pour voir Allemagne-Pologne


Les suédois : les moins difficiles

Tifosi svedesi Europei 2016

Les suédois espèrent voir leur joueur vedette Zlatan Ibrahimovic briller lors de ce tournoi. L’équipe elle-même est imprévisible et peut créer des problèmes même aux plus grosses équipes. Comme les espagnols, les suédois ont tendance à voyager en groupes, 20,4 % d’entre-eux se sont dirigés vers la France en groupe de plus de 4 personnes. Autre curiosité, les suédois ont tendance à être moins difficiles que les voyageurs des autres nations. Seules 86,1 % d’entre-eux ont opté pour un appartement avec une connexion internet. Ils ont clairement l’intention de voyager jusqu’en France pour soutenir leurs joueurs favoris tout en profitant de l’atmosphère de l’Euro 2016 sans se laisser distraire par des futilités.


Et les néerlandais ?

Tifosi olandesi

L’absence des Pays-Bas de cette édition de la coupe d’Europe de football est indéniablement un choc. Les Oranje, malgré leur incroyable tradition footballistique et tous leurs joueurs de talents, n’ont pas réussi à se qualifier pour le tournoi en France. finissant même à une honteuse quatrième place de leur groupe de qualifications. Une question reste en suspens : que vont faire les néerlandais pour se consoler de ne pas pouvoir encourager Robben et cie ? Berlin, Barcelone et Rome sont les grandes villes dans lesquelles il ont effectué le plus de réservations pour les mois de juin et juillet, même si la plupart d’entre-eux ont en fait opté pour des vacances au soleil près de la mer, notamment en Espagne. Ibiza, Palma de Majorque et Valence sont les destinations les plus prisées. Il y a pire comme consolation après tout.

Les villes hôtes

Eiffel Tower landmark, view from Arc de Triomphe. Paris, France.

Un coup d’œil sur les villes hôtes de l’Euro 2016 indique sans surprise que Paris est la ville où il y a eu le plus de réservations, et également la plus chère. La capitale de la France a reçu ainsi 60 % du total des réservations, les visiteurs payant en moyenne 38,4 € par nuit sur leur logement. Bordeaux vient après, avec 38,2 €, suivi par Nice avec 37,5 puis Marseille et Lyon avec respectivement 33,4 € et 32,4 €. La ville la moins chère est Toulouse avec une moyenne de 24,6 € par personne et par nuit.